• Dans le cadre de mon cours d'EAM ( éduaction aux médias) nous avons appris à analyser un média. Je vais donc ci-dessous vous analyser les réseaux sociaux.

    Six approches médiatiques: 

    1) Langage: les réseaux sociaux utilisent des couleurs très attirantes pour effectuer leur mise en page. De plus ils utilisent maintenant de grande photo afin d'attirer l'attention les personnes.

    2) Producteur: les producteurs des réseaux sociaux sont une personne ou un groupe de personnes ayant comme objectifs un public préalablement ciblé. 

    3) Public : le public est le récepteur du média, chaque personne à une consommation différente  et sera différremment influencé par les réseaux sociaux. De plus, il y à un âge minimum à respecter. Au départ, un public cible était visé par les producteurs. Maintenant, les réseaux sociaux sont ouvert à tous. Par exemple, facebook n'était à la base ouvert qu'aux étudiants d'Harvard et est maintenant ouvert à tout le monde.

    4) Représentation: la représentation est l'image que l'on se fait après la réception du message. Via un réseau social, la représentation reçue est faussée, car chacun de nous peut s'inscrire sur le réseau et y mettre ce qu'il veut. Soit il fait références à ses propres coordonnées, soit se créer un profil factif. De ce fait, il faut faire attention a la véracité  des informations présentent sur les  réseaux sociaux.

    5) Technologie: les technologies, sont les programmes utilisé afin de créer le message.

    6) Typologie: la typologie est une classification des documents médiatiques en différentes catégories. Dans le cadre de ma recherche la typologie n'est pas nécessairement un concept à analyser, puisqu'il est impossible de contrôler la sources des informations publiées sur le réseau social.


    votre commentaire
  • "L’éducation est un processus de socialisation par lequel l’individu acquière et assimile des connaissances de toute sorte. Il s’agit d’un processus de conscientisation culturelle et comportementale, matérialisée sous un ensemble de savoir-faire et de valeurs.

    Lorsque les personnes souffrent d’une certaine incapacité intellectuelle ou physique, leurs besoins peuvent ne pas être satisfaits par le système éducatif traditionnel. C’est à ce moment-là qu’apparait le concept d’éducation spéciale, qui, tel que son nom l’indique, présente des caractéristiques différentiées (c’est-à-dire, spéciales).

    L’éducation spéciale apporte les moyens techniques et humains afin de compenser les handicaps dont souffrent les élèves. Ainsi, les étudiants peuvent compléter le processus d’apprentissage dans un environnement propice vis-à-vis de leurs capacités".

     


    votre commentaire
  • Par Jacques Piette 

     

    Éducation « par » les médias 

     

    Lorsqu’on parle d’éducation par les médias, on entend une éducation qui utilise les médias de masse (films, émissions de télévision, journaux, magazines, radios, affiches publicitaires, etc.) comme auxiliaire et aide à l’enseignement des matières inscrites au programme scolaire. Ainsi, on fait de l’éducation par les médias lorsqu’on projette en classe un documentaire scientifique dans les cours de sciences en vue d’aborder ou d’approfondir des connaissances sur un sujet particulier. De même, lorsqu’on visionne un film dans le cadre de l’enseignement de l’histoire, de la religion ou de la morale, en vue de traiter d’un thème particulier inscrit au programme. Même chose lorsqu’on utilise des articles de journaux ou des dramatiques télévisées pour aborder certains aspects de l’apprentissage de la langue maternelle, de la langue seconde, etc.

    L’éducation par les médias renvoient ainsi à une pédagogie du support, où les productions médiatiques sont au service de l’enseignement des matières scolaires. 

     

    Éducation « aux » médias 

     

    Dans le cas de l’éducation aux médias, la perspective est tout autre. Il ne s’agit pas d’utiliser les médias comme des aides à l’enseignement. Ici, ce sont les médias qui deviennent eux-mêmes l'objet d’étude. Les médias sont abordés comme constituant un domaine spécifique et autonome de connaissances sur lequel porte l’enseignement. 

    Faire de l’éducation « aux » médias, c’est donc travailler sur les productions médiatiques elles-mêmes, sur leurs origines, la manière dont elles sont construites, diffusées et consommées. C’est s’interroger sur les modalités de réception des messages des différents médias et c’est chercher à comprendre la nature de leurs impacts et de leurs effets en identifiant et en se prononçant sur les idées, les valeurs et les points de vues qu’ils véhiculent. Convier l’élève à une démarche d’éducation « aux » médias, c’est l’amener à s’interroger sur la nature des relations que nous établissons avec les médias, tant au niveau individuel que collectif. 

     

    Jacques Piette, Université de Sherbrooke, Département des lettres et communications, En ligne http://reseau-crem.lacsq.org/projet/piette.pdf, p5, consulté le 25 juin 2015.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique